Haut de page

Photothèque
Sonothèque
Bibliothèque
Saisir vos observations
L'espèce du mois

La primevère officinale

Cette plante est aussi appelé "coucou". Venez la découvrir ici...

Espèce du mois
Lire la suite...
Photothèque Sonothèque Bibliothèque Saisir vos observations L'espèce du mois
Noter ses observations

> Présentation

> Envoyer vos fiches d'observation

> Le Comité d'homologation régional (CHR)

> La liste des espèces homologables

> La gestion informatisée des données ornithos

> Faune-Ile-de-France

Envoyer vos fiches d'observations

Après une observation

Il est indispensable de rédiger systématiquement l'observation sur une fiche d'observation et de l'envoyer au local du CORIF. Elle sera ainsi intégrée dans la base de données ornithologiques régionale.

Il peut être opportun de diffuser l'information auprès d'autres adhérents pour qu'ils puissent aussi aller observer cet oiseau. Cela peut être particulièrement intéressant pour annoncer des espèces "rares", ou les premiers migrateurs, ou parfois les premières mentions sur un site. Le répondeur ornithologique du CORIF facilite cette diffusion (01 49 84 07 90).

Il peut être indispensable de rédiger une fiche d'homologation et de l'envoyer au local si l'espèce est classée comme "homologable". Elle sera transmise au comité d'homologation régional, ou, s'il y a lieu, au comité d'homologation national. Membre ou proche d'un groupe local, lui envoyer ses fiches d'observation. Dans une autre région de France ou à l'étranger, prendre les coordonnées de l'association ornithologique locale pour lui envoyer vos observations.

Comment décrire une observation ?

La fiche d'observation

La fiche d'observation a un modèle type : un effort important a été fait pour que ces fiches soient faciles à remplir, puis à envoyer, puis à traiter, et qu'elles contiennent les principales informations pour décrire une observation : date + lieu + nom d'observateur + type d'habitat + commentaires divers + nom espèce + précision du nombre (décomposé éventuellement en mâles, femelles, jeunes) + indices de nidification (s'il y a lieu).

Cette fiche est à envoyer remplie au local du CORIF. Vous pouvez demander des fiches vierges au local, en faire des photocopies pour avoir un stock chez vous et vous pouvez aussi la télécharger à partir du site. Vous pouvez aussi utiliser votre carnet d'observation personnel et y inclure ces différents éléments et ensuite, de retour chez vous, remplir la fiche d'observation pour la transmettre.

Comment remplir ses fiches ?

Quelques précisions ne sont pas inutiles. Donc vous avez sous le stylo, prêt à bondir, une fiche d'obs.

  • Renseignez les données concernant le site, les observateurs et l'observation : elles répondent à un besoin évident de localisation dans le temps et l'espace.
  • Renseignez les données spécifiques.

L'information minimale est le nombre d'oiseaux vus (colonne : Total ). Une estimation, même grossière, est toujours préférable à une simple croix.

Imaginons un instant vouloir tirer des renseignements des deux exemples suivants :

 TotalMâleFemelleImmatureNicheurRemarque
Mésange bleue x  
Bruant proyer 2  
 TotalMâleFemelleImmatureNicheurRemarque
Mésange bleue 15/20 10 2  
Bruant proyer 6 4 2   2 C  

Même si le premier exemple vaut mieux que pas de fiche du tout, le deuxième sera bien plus efficace.

 

Il est encore plus utile de décomposer ce total, dès que cela est possible, en : mâles, femelles et immatures.

Trois exemples :

 TotalMâleFemelleImmatureNicheurRemarque
Canard colvert 550 250 250 50    

Cet observateur a vu et déterminé tous les oiseaux.

 TotalMâleFemelleImmatureNicheurRemarque
Goéland argenté 50   10  

Cet observateur ne sait pas déterminer le sexe des goélands, mais il a vu 50 individus, dont 40 adultes et 10 immatures.

 TotalMâleFemelleImmatureNicheurRemarque
Fuligule morillon 500  
Fuligule milouin 250 50 20  

Cet observateur était sans doute pressé, il n'a pas déterminé le sexe de tous les oiseaux.

Quant au nombre de couples nicheurs, il s'agit souvent d'informations riches... et convoitées. Une liste des indices est rappelée en bas de fiche, elle vous permet de classer vos observations en trois catégories (A possible, B probable, C certain). Pour chaque couple, vous indiquez la lettre correspondant à l'indice, le nombre de couples étant indiqué pour chaque catégorie. Exemple : 3A 1C veut dire 3 couples possibles et 1 certain. Dès que le milieu est favorable à l'espèce ­ et la date cohérente ! -, l'observation devrait être notée dans la case nicheur, puisque au minimum dans la catégorie A.

Conseil généraux, particuliers et supplémentaires

L'accumulation est source de problèmes divers :

  • dans votre mémoire elle est source d'oubli ;
  • dans tous les cas elle est source de retard.

Remplir donc ses fiches dès la sortie réalisée, et l'envoyer rapidement, ce qui simplifiera d'autant le travail sur la base de données et celui des synthétiseurs. Dans le cas d'une sortie à plusieurs, se mettre d'accord sur celui qui remplit la fiche.

Ne jamais hésiter à détailler l'observation, les cases ne sont pas de marbre, il y a une zone commentaires.

Les espèces étoilées doivent faire l'objet d'une fiche d'homologation pour le comité d'homologation régional.

A propos des espèces "communes"
L'expérience montre qu'il est difficile d'obtenir des renseignements détaillés sur une catégorie d'espèces jugées communes ou "inintéressantes". Pour quelques-unes d'entre elles, afin de pallier un manque quasi complet de connaissance réelle, ou pour être à même de surveiller de plus près leur évolution, un effort particulier est souhaitable. Ainsi, sur la fiche, un certain nombre d'espèces sont grisées : il est très souhaitable, spécialement en temps de reproduction, de dénombrer ces espèces traditionnellement délaissées.

Enfin, n'oubliez jamais qu'il n'est nul besoin d'être un spécialiste pour transmettre une information, ces conseils sont là pour vous aider, mais le plus important, c'est bien de transmettre l'information, soit via la fiche d'observation, soit en la saisissant sur "Faune-IDF".