Haut de page

Photothèque
Sonothèque
Bibliothèque
Saisir vos observations
L'espèce du mois

La primevère officinale

Cette plante est aussi appelé "coucou". Venez la découvrir ici...

Espèce du mois
Lire la suite...
Photothèque Sonothèque Bibliothèque Saisir vos observations L'espèce du mois
L'espèce du mois

Le Troglodyte mignon

Le Troglodyte mignon, Troglodytes troglodytes

Son nom vient du grec Troglodytes : qui vit dans les cavernes ; (il construit son nid dans des cavités)

Comment le reconnaître

Sa silhouette est facilement reconnaissable, c'est une petite boule de plumes avec une petite queue souvent relevée à la verticale. Son plumage est dans les tons marron surélevé d'un sourcil clair. Son petit bec fin est caractéristique du régime alimentaire des insectivores.

Le Troglodyte mignon est le deuxième plus petit oiseau que l'on peut observer en Europe, il mesure entre 9 et 10cm (longueur du bec à la queue) Il n'y a pas de dimorphisme sexuel entre le mâle et la femelle, ni entre les juvéniles et les adultes.

Pour sa durée de vie, le plus vieil oiseau bagué trouvé était âgé de 6 ans.

© Corif

Photo © Corif

Où l'observer ?

On peut l'observer dans le fouillis végétal : ronce, arbuste ; dans les bois, les parcs et jardins, le long des cours d'eau… C'est un oiseau commun mais assez discret grâce à son plumage qui se confond très bien dans la végétation. Ouvrez l'œil !

Riabi © Corif

Photo T. Riabi © Corif

Reproduction

C'est le mâle qui construit un nid composé de mousse et de brindilles à la fin de l'hiver.

En pleine parade nuptiale, dès les premiers redoux, le mâle va chanter pour attirer et séduire une femelle. Et comme les femelles troglodyte sont assez difficiles à convaincre, il va confectionner plusieurs nids et ensuite lui faire visiter. La femelle peut aller voir plusieurs mâles avant de faire son choix. Elle fait ensuite les finitions et décore le nid. Entre avril et mai, 4 à 7 œufs sont pondus et sont couvés uniquement par la femelle.

Certains mâles sont polygames et profitent de leurs nombreux nids construits pour avoir plusieurs femelles (jusqu'à 3) u cours d'un même printemps. Mais ils n'ont pas tous les mêmes mours en matière de fidélité et certains mâles restent fidèles à leur belle tout au long de la saison de reproduction.

Pour l'éducation des jeunes, les mâles sont aussi différents que pour la reproduction, certains mâles s'occupent de l'élevage et du nourrissage avec la femelle, tandis que d'autres se retrouvent à devoir jongler entre plusieurs couvées !

Bloquet © Corif

Photo A. Bloquet © Corif

Un chant puissant

Malgré sa petite taille, le Troglodyte a un chant très puissant qui se reconnaît facilement.

Un petit moyen mnémotechnique pour s'en rappeler : « Le chant du TRRRRoglodyte a des TRRRilles ».

Vous pouvez l'écouter ici dans la sonothèque du Corif.

Bloquet © Corif

Photo A. Bloquet © Corif

Statut en Île-de-France

C'est un oiseau sédentaire avec un effectif composé entre 200 000 et 400 000 couples nicheurs en Ile-de-France. La population est renforcée en hiver avec des oiseaux migrateurs et hivernants.

Barberis © Corif

Image Sandy Barberis

Bibliographie

Les oiseaux des villes et des villages - Jean-François DEJONGHE

Les oiseaux d'Ile-de-France - Pierre Le Maréchal, David Laloi, Guilhem Lesaffre

Nouvel Atlas des oiseaux nicheurs de France 1985-1989 - Dosithée YEATMAN-BERTHELOT, Guy JARRY