Haut de page

Photothèque
Sonothèque
Bibliothèque
Saisir vos observations
L'espèce du mois

Le Barbastelle d'Europe

Une chauve-souris pas si commune...
Suivons les ailes de la nuit...

Espèce du mois
Lire la suite...
Photothèque Sonothèque Bibliothèque Saisir vos observations L'espèce du mois
L'espèce du mois

Les Perce-neige, symbole de renouveau

Le Perce-neige ou Clochette d’hiver, Galanthus nivalis. Famille des Amaryllidaceae.

Comme leur nom l’indique, les Perce-neige sont annonciateurs de la fin de l’hiver et de l’arrivée du printemps. Nous parlerons, ici, du Perce-neige le plus connu, fréquemment cultivé et rare à l’état sauvage. Le nom scientifique, Galanthus nivalis, est aussi évocateur de la précocité de la floraison ; en effet, galanthus signifie « fleur de lait » et nivalis « des neiges » en latin.

Perce-neige

Perce-neige

Description

Les Perce-neige sont des plantes à bulbes mesurant de 15 à 30 cm de haut. Les fleurs sont pendantes, solitaires, blanches et composées de 6 tépales (mot utilisé quand on ne peut pas faire la différence entre les pétales et les sépales). Ces tépales sont de taille différente : 3 extérieurs longs et 3 intérieurs plus courts. Ses feuilles sont vert glauque à nervure parallèle et au nombre de 2. Ces critères permettent de les différencier des autres Perce-neige du genre Leucojum (nivéole) qui ont de 3 à 6 feuilles et 6 tépales de longueur égale. Attention, il ne faut aussi pas les confondre avec les Crocus (fréquemment appelé perce-neige par le grand public) qui portent leur fleur dressée.

Perce-neige

Perce-neige

Perce-neige

Niveole

Perce-neige

Crocus

Usage pour la faune

Les tépales odorants guident les insectes pollinisateurs vers la fleur ; les Perce-neige sont donc source de nourriture précoce non négligeable pour ces insectes ; en effet, certains restent actifs pendant l’hiver.

Au printemps, les fruits libèrent des graines au sol. Deux parties sont distinctes : la graine en elle-même et une partie charnue qui sert de nourriture à certaines fourmis. Les insectes, déplaçant leur nourriture, participent donc à la dissémination des Perce-neige dans la nature. On appelle cela la myrmécochorie (transport des graines grâce aux fourmis).

Où les voir ?

Pour observer les Perce-neige, n’hésitez pas à aller vous promener entre janvier à mars dans les lieux boisés frais et les prairies. Petite précaution quand même… l’espèce est en expansion en Ile-de-France mais elle est protégée dans plusieurs départements français: protection stricte en Isère ; cueillette et ramassage réglementés dans de nombreux autres (Loiret, Calvados, …).

Perce-neige

Perce-neige

Bibliographie

Jauzein & Nawrot, 2011, Flore d’Ile-de-France

http://myrmecochorie.free.fr/