Haut de page

Photothèque
Sonothèque
Bibliothèque
Saisir vos observations
L'espèce du mois

Le Sureau noir

Arbuste étonnant aux multiples fonctions. Voyons ce familier mal connu...

Espèce du mois
Lire la suite...
Photothèque Sonothèque Bibliothèque Saisir vos observations L'espèce du mois
L'espèce du mois

Le Chardonneret élégant

Un élégant chanteur

Le Chardonneret élégant, Carduelis carduelis . Famille des Fringillidés.

Etat civil

Le Chardonneret élégant appartient à la famille des Fringillidés. Cette famille qui est une des plus importantes au sein de l'ordre des Passeriformes, comprend 18 espèces sur le territoire Français, dont le Verdier d'Europe, la Linotte mélodieuse ou encore le Bouvreuil pivoine.

© G.NOCLE

Photo © G.Nocle / Corif

Présentation de l'espèce

Cette espèce ne peut être confondue avec aucune autre. Les deux sexes sont pratiquement semblables, tandis que le juvénile est beaucoup moins coloré que ses parents, avec une tête gris brunâtre, diffusément striée.
L'adulte, quant à lui, a une face rouge avec le reste de la tête noire et blanche. Les ailes sont noires, avec une large bande alaire jaune très visible, surtout en vol.
Lorsque l'oiseau est en vol, on distingue nettement le croupion blanc et la queue noire tachetée de blanc. Le bec est couleur ivoire, long et pointu.
La femelle peut se distinguer par ses petites couvertures alaires brun gris (et non noir lustré).

Cet oiseau mesure environ 12 cm de long, pour une envergure de 23 centimètres et un poids compris entre 13 et 19 grammes.
Le Chardonneret peut vivre jusqu'à 10 ans.

© A.BLOQUET

Photo © A.Bloquet / Corif

Répartition

On le trouve dans toute l'Europe (et aussi au Cap-Vert et à la Réunion), tous les pays qui bordent la Méditerranée, le Moyen-Orient sauf le Yémen, et dans toute l'Asie sauf l'Asie du Sud-Est et les Corées. Il a été introduit au Brésil, en Uruguay, en Nouvelle-Zélande, en Australie et aux Açores.
Exceptionnellement il a été observé en Argentine, au Japon et en Oman.
Seuls les individus nordiques sont considérés comme migrateurs.

Habitat

Le Chardonneret vit dans les vergers, parcs, jardins et autres lieux cultivés, mais en automne et en hiver, il recherche les chardons, donc il préfère les bords des routes et les terrains en friche.
Dès le mois d'août il se regroupe en bandes de congénères de la même espèce, dans les espaces à découvert et les cultures, recherchant la proximité des mares et des ruisseaux.
Il se regroupe aussi avec des individus d'autres espèces tels que des Tarins des aulnes, dont leur alimentation très semblable les fait souvent se côtoyer.

© J.COATMEUR

Photo © J.Coatmeur / corif

Régime alimentaire

Cette espèce se nourrit de graines de plantes composées et autres plantes (chardon, artichaut, salade...), de semences de bouleau, d'aulne, de platane et de conifères et éventuellement d'insectes.
Il se nourrit en voletant d'une plante à l'autre, et on peut souvent le voir la tête en bas.
Le bec fort et pointu de cette espèce permet aux oiseaux d'ouvrir les coquilles et d'extraire la graine.

Reproduction

La parade nuptiale entraîne des disputes entre les mâles, mais aussi entre mâles et femelles. Ces disputes ont lieu en vol et sont accompagnées de sons gutturaux. Les parades commencent en mars. Le mâle se pose près de sa partenaire et étire ses ailes alternativement tout en se tournant d'un côté et de l'autre.
Ces mouvements ont pour but d'exposer les barres alaires jaune vif.
La femelle répond en tournant son corps de la même façon. Le mâle peut aussi offrir de la nourriture à la femelle qui réclame comme un jeune oiseau avec les ailes tremblantes.

© F.LELIEVRE

Photo © F.Lelievre / Corif

La saison de reproduction a lieu au printemps. Le Chardonneret élégant nidifie dans les buissons et les arbres, souvent assez haut et vers le bout des branches.
La femelle construit le nid, une œuvre d'art faite de mousse, radicelles, herbes sèches, lichens, laine et duvet végétal. L'intérieur est tapissé avec davantage de laine, des poils et des plumes.
C'est une coupe compacte située entre 2 et 10 mètres au-dessus du sol.
La femelle dépose 5 à 6 œufs bleuâtres tachetés. L'incubation dure environ 12 à 14 jours, assurée par la femelle seule.
Le mâle la nourrit pendant cette période.
A la naissance, les poussins sont partiellement couverts de duvet grisâtre, assez long et épais. Les jeunes sont nourris par les deux adultes avec des insectes et des graines.
Ils quittent le nid au bout de 13 à 18 jours, mais ils dépendent encore des parents pour quelques jours.
Cette espèce peut produire deux couvées par saison, souvent trois.

Le Chardonneret élégant a vu ses populations décliner au siècle dernier à cause du piégeage illégal pour le commerce des oiseaux de cage. Ces déclins sont aussi dus aux empoisonnements par les pesticides utilisés dans l'agriculture intensive.

Cette espèce est aujourd'hui très protégée et les populations sont en général stabilisées.

Bibliographie

GEROUDET, P., 1980.- Des Pouillots aux moineaux.- Delachaux et Niestlé.- 148-153 p.

Faune Ile-de-France : http://www.faune-iledefrance.org/