Haut de page

Photothèque
Sonothèque
Bibliothèque
Saisir vos observations
L'espèce du mois

Le Sureau noir

Arbuste étonnant aux multiples fonctions. Voyons ce familier mal connu...

Espèce du mois
Lire la suite...
Photothèque Sonothèque Bibliothèque Saisir vos observations L'espèce du mois
L'espèce du mois

La Fouine et la Martre

La Fouine, Martes foina, La Martre, Martes martes. Classe des Mammifères, Ordre des Carnivores, Famille des Mustélidés.

Description

La fouine et la martre sont deux espèces fréquemment confondues. D'une taille proche (longueur du corps de 66 à 77 cm pour la fouine, de 62 à 82 cm pour la martre, pour un poids respectif de 1.1 à 2.5 kg chez la première et de 0.8 à 2.5 kg chez la seconde, longue queue touffue chez les deux), la fouine est un peu plus massive, avec des pattes plus courtes, des oreilles plus petites et plus rondes. La fourrure est brune à beige grisâtre, celle de la fouine est un peu plus claire, tandis que celle de la martre présente de longs poils bruns lui donnant un aspect plus « agréable ».

© D.Crovisier

la martre
Photo © D.Crovisier

Les critères de différenciations principaux portent sur les dents (forme de la troisième prémolaire supérieure), le dessous des pattes (pelotes digitales poilues chez la martre), et la tâche claire qui orne le poitrail. La bavette de la fouine est blanche, d'une forme plus nette, avec deux lobes qui descendent vers les antérieurs, celle de la martre est plus irrégulière, le plus souvent de couleur orangée et s'arrête au niveau des épaules ou descend légèrement entre les pattes avant. Le nez de la fouine est souvent un peu plus clair que celui de la martre.

Répartition

L'aire de répartition des deux espèces est proche et couvre presque toute l'Europe continentale, la fouine va être la seule présente dans le nord de l'Europe, et au sud de la péninsule ibérique et de la Grèce. Par contre leur habitat diffère, la martre est une espèce typiquement forestière (surface boisée de 30ha minimum, suffisamment écartée des habitations humaines), tandis que la fouine vit dans les villages ou à proximité, sauf dans le sud de son aire de répartition où elle peut vivre dans des zones rocheuses éloignées des habitations. La martre installe son gîte dans les arbres creux, alors que la fouine pourra s'installer aussi dans des bâtiments, des tas de bois et de pierres ou des terriers de lapins.

© J.Coatmeur

la martre
Photo © J.Coatmeur / corif

Des styles de vie différents

La martre est une escaladeuse hors pair qui peut se déplacer très vite dans les arbres à la recherche de ses proies. La fouine, elle, est nettement moins agile dans les arbres mais tout aussi rapide en déplacement terrestre. Toutes deux sont nocturnes et crépusculaire. La fouine a un régime alimentaire quasi omnivore (petits mammifères, oiseaux, œufs, fruits, insectes…), tandis que la martre est plus carnivore, avec essentiellement des petits rongeurs (75% de son alimentation) mais aussi des fruits et des insectes en particulier à l'automne. La fouine, via son habitat urbain, est un auxiliaire très intéressant pour l'élimination des rongeurs. D'ailleurs jusqu'au Moyen-Âge elle occupait la place du chat dans nos habitations. On peut donc facilement lui pardonner ses sarabandes nocturnes dans les greniers, les rares voitures dont les câbles sont grignotés, ainsi que les quelques dégâts dans les poulaillers qu'il suffit de clôturer correctement pour éviter les attaques (même principe en cas de dégradation dans l'isolant des maisons)… La fouine, comme les autres animaux sauvages, ne tue absolument pas par plaisir, et ne boit pas le sang de ses victimes… Le nombre, parfois conséquent, des poules tuées vient d'un comportement instinctif de la fouine face à l'agitation des volailles, elle va tuer jusqu'à ce que tout soit calme…

© J.Coatmeur

la fouine
Photo © J.Coatmeur / corif

Pour ces deux espèces, les accouplements se font en été, et l'ovule fécondé ne s'implantera dans la muqueuse utérine que 8 mois plus tard. Chez la fouine, si elle n'a pas été fécondée en été, une seconde période de chaleur peut être observée en février-mars. La gestation dure un peu moins de deux mois (56 jours). Les petits (2 à 7) naissent aveugles, blanchâtres, se développent lentement, ouvrent les yeux à 5 semaines, et commencent à grimper et sauter entre 8 et 10 semaines pour être autonomes au milieu de l'été. La femelle s'occupe seule de ses jeunes.

La longévité en milieu naturel est de 8 à 10 ans pour la fouine, 13-15 ans pour la martre, et leur principal prédateur est l'homme. Bien qu'elles soient toutes deux en annexe III de la Convention de Berne, et pour la martre en annexe V de la directive habitat (espèces d'intérêt communautaires), elles sont inscrites dans la liste des espèces gibiers, et des espèces pouvant être classées nuisibles… De nombreuses associations, dont le CORIF, se sont battues, et ont gagné en justice pour le retrait de la martre des arrêtés départementaux, ce qui est maintenant le cas dans l'ensemble de l'Île-de-France même si tous les ans il faut la défendre en CDCFS, et il reste à lancer le combat pour faire retirer la fouine de la même manière…

© D.Crovisier

la martre
Photo © D.Crovisier

Tous nos remerciements à nos talentueux photographes, Jacques Coatmeur et Dominique Crovisier (http://association-oiseaux-nature.wifeo.com/) pour leurs magnifiques clichés.