Haut de page

Photothèque
Sonothèque
Bibliothèque
Saisir vos observations
L'espèce du mois

Le Barbastelle d'Europe

Une chauve-souris pas si commune...
Suivons les ailes de la nuit...

Espèce du mois
Lire la suite...
Photothèque Sonothèque Bibliothèque Saisir vos observations L'espèce du mois
L'espèce du mois

Le coquelicot

" Le rouge coquelicot met les nerfs et la toux au repos. "

Coquelicot, Papaver rhoeas. Famille des Papavéracées ou Pavots.

D'où vient son nom ?

Le coquelicot, plante dicotylédone, est aussi appelé ponceau, pavot coquelicot ou encore pavot rouge.
En latin Papaver = "Pavot" ; rhoe = "couler" (peut être à cause du latex) ou Rhéa = Divinité de la mythologie grecque.
D'abord écrit coquelicoq (1545), son nom est une variante de l'ancien français coquerico, désignant le coq par onomatopée. Il s'agit d'une métaphore entre la couleur de la fleur et celle de la crête du coq.
Le mot papaver dérive du celtique papa, qui désigne la bouillie car on mélangeait autrefois du coquelicot à la bouillie des enfants pour faciliter leur sommeil.

Description de la belle des champs

© Christine Achard

Dessin © Christine Achard

 

Le Coquelicot est une plante annuelle. Sa tige, de 50 à 70 centimètres, est cylindrique, dressée, fragile et couverte de poils rudes, laissant échapper du latex.

Les feuilles, généralement sessiles et alternes, sont découpées en lobes étroits et dentés. La fleur se compose de 4 pétales rouges écarlates tachés de noir à la base. Elle est très riche en pollen, pour le bonheur des abeilles et bourdons.

Les fruits (à ne pas confondre avec les fleurs en boutons) sont des capsules glabres (sans poils) contenant une grande quantité de graines. Les graines sont dispersées par le vent, mais aussi très appréciées des oiseaux (linottes, accenteurs…).

© Yves Dubois

Photo © Yves Dubois

Le saviez-vous ?

Un seul pied de Coquelicot est capable de produire plus de 60 000 graines. Au point que si chacune d'elle pouvait germer, il ne faudrait que 4 générations pour qu'il colonise toute la planète.

Il affectionne les milieux plutôt calcaires, les bords des chemins et les friches. C'est une plante messicole (plante des moissons) qui est caractérisé de mauvaise herbe car elle est toxique pour le bétail.
© Yves David

Photo © Yves David

Abondant autrefois, le coquelicot tend à se raréfier à cause des produits chimiques.

Symbolique

Dans le langage des fleurs, le coquelicot incarne la consolation, le repos et la tranquillité.
Les noces de coquelicot symbolisent les 8 ans de mariage dans le folklore français.
Le coquelicot a également été associé au XXe siècle, en particulier dans les pays du Commonwealth (Royaume-Uni, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande…) au souvenir des combattants, et tout spécialement des soldats tombés lors de la Première Guerre mondiale, à l'instar du bleuet en France.
Rouge comme un coquelicot, se dit très souvent de quelqu'un qui devient extrêmement rouge, d'embarras et de colère.
© Leslie Bokor

Photo © Leslie Bokor

Usages divers et variés

Précaution de cueillette :
Trois espèces ressemblent au coquelicot avec leurs pétales rouges. Il faut donc être sûr de la détermination, en prenant un guide complet !
Il faut privilégier un lieu où le coquelicot est abondant pour faire sa cueillette.

Malgré sa couleur écarlate, symbole de vitalité, le coquelicot a toujours été associé au sommeil. D'après la mythologie, Morphée touchait d'un coquelicot ceux qu'il voulait endormir.
Les Grecs et les Romains le consommaient déjà en salade et les Arabes le mélangeaient à du miel en guise de somnifère.

Le pétale de coquelicot renferme des alcaloïdes qui ont une action remarquable sur les troubles du sommeil de l'adulte et de l'enfant. Ils ont un effet sédatif qui fait disparaître la nervosité, l'anxiété et l'émotivité. Grâce à son action douce sans aucun risque d'accoutumance, le coquelicot est recommandé pour tous, y compris les personnes âgées et les enfants. Les alcaloïdes ont également des propriétés antitussives, augmentées par la présence de mucilages très adoucissants. Le coquelicot est ainsi un calmant efficace de la toux et des irritations de la gorge.

La jeune tige du coquelicot peut être consommée en salade.
Les graines, riches en huile, sont utilisées en pâtisserie ou mélangées au pain.

Le coin des gourmands…

Bonbons Coquelicotés
100g de pétales frais, 200g de sucre
Passez les pétales au mixer et mélangez-les avec le sucre. Versez le tout dans une poêle ou une casserole anti-adhésive.
Faites chauffez le tout en remuant constamment jusqu'à ce que le mélange se transforme en caramel puis arrêter la cuisson et versez dans un plat. Laissez refroidir et découper en petits morceaux tant que le caramel est mou.
Vos bonbons sont prêts !