Haut de page

Photothèque
Sonothèque
Bibliothèque
Saisir vos observations
L'espèce du mois

Le Barbastelle d'Europe

Une chauve-souris pas si commune...
Suivons les ailes de la nuit...

Espèce du mois
Lire la suite...
Photothèque Sonothèque Bibliothèque Saisir vos observations L'espèce du mois
L'espèce du mois

L'écureuil roux

Un bien sympathique hôte des forêts.

L'écureuil roux, Sciurus vulgaris. Classe des Mammifères, Ordre des Rongeurs, Famille des Sciuridés.

La petite bêbête qui monte qui monte...

Grimpeur hors pair et hôte bien connu de nos forêts et jardins boisés, l'écureuil roux est généralement... roux, avec le ventre blanc, une magnifique queue en panache et des oreilles munies de touffes de poils longs en hiver.
Il mesure de 20 à 25 cm de long, sans la queue, qui fait elle-même de 15 à 20 cm, et il pèse de 230 à 240g.
Les pattes, avec des postérieurs puissants, sont munies de longs doigts aux griffes acérées lui facilitant ses acrobaties.

© JF. MAGNE / Corif

Photo © JF. MAGNE / Corif

Des arbres pour garde-manger...

Animal diurne, il démarre sa journée par une toilette méthodique avant de descendre de son arbre, après une inspection de sécurité, la tête en bas, et de se mettre en quête de nourriture (graines d'arbres, noix, noisettes, baies, champignons, écorces, bourgeons, insectes et parfois des œufs ou des oisillons).
Pour ouvrir les noix et les noisettes, il s'installe, bien assis, sur une branche, saisit le fruit entre ses pattes avant aux extrémités semblables à des mains, et il ronge un bout en forme de petit trou afin d'y planter ses incisives et de l'ouvrir en deux comme avec une cisaille.

© JF. MAGNE / Corif

Photo © JF. MAGNE / Corif

Pour les pommes de pin, son délice hivernal, il s'installe de la même manière et, en faisant tourner le cône entre ses mains, il arrache les premières écailles, avant de ronger les suivantes et de ne laisser que les dernières.

Il a la mémoire qui flanche, se souvient plus très bien...

Il prépare également dès l'automne des provisions pour l'hiver en enterrant un peu partout des graines et des noix.
Il oublie d'ailleurs bon nombre de ses cachettes, participant ainsi grandement à la dispersion des graines forestières.
Bien qu'actif en hiver, il réduit fortement ses activités et rentre en léthargie par mauvais temps.

© A. BLOQUET / Corif

Photo © A. BLOQUET / Corif

Acrobate virtuose

Véritable acrobate, il grimpe vite aux arbres, en parcourant souvent les troncs en spirale, et se déplace en sautant de branches en branches, et même d'arbres en arbres via de magnifiques vols planés.
Au sol, il est moins à l'aise, se déplaçant en sautillant comme tout bon rongeur qu'il est.
Il s'arrête régulièrement, en se mettant assis, la queue bien relevée afin d'inspecter les alentours avant de reprendre ses activités.

© A. BLOQUET / Corif

Photo © A. BLOQUET / Corif

Grand propriétaire arboricole...

Il passe ses nuits dans des nids qu'il construit à la cîme des arbres, à l'aide de brindilles, et qu'il tapisse avec des mousses, des herbes, des lanières d'écorce...
Adepte des résidences secondaires, il a un nid principal, et plusieurs résidences d'été ou de secours.
Elles ont une forme de gros œuf, avec une ouverture vers le bas, une sortie de secours, et une hauteur de 50 cm.
Il peut aussi, à l'occasion, occuper des trous de pics.

Cours après moi que je t'attrape...

La saison des amours débute fin janvier-février.
Lors de la parade, le mâle se tient à une vingtaine de centimètres de la femelle, lui présente le flanc, puis balance sa queue horizontalement avant de décrire un large cercle.
Suivra alors quelques courses poursuites avant que la femelle ne se laisse toucher, et qu'ils partagent le même nid.
La gestation dure 38-39 jours, les petits (de 3 à 7) naissent nus et aveugles, ne pesant pas plus de 18 à 12 g.
L'élévage des jeunes dure deux mois, et est entièrement assumé par la femelle, le mâle étant chassé dès la naissance.
La femelle peut mettre bas deux portées dans l'année.

Ses prédateurs

Le principal prédateur de l'écureuil est la martre, aussi habile que lui dans les poursuites arboricoles, mais il peut aussi être capturé par une fouine, un putois, un chat sauvage ou un lynx...
Sa longévité en milieu naturel est de 4-5 ans.

Protection

C'est une espèce protégée en France, inscrite à la liste rouge de l'UICN (espèce LC, préoccupation mineure) et en annexe III (espèce protégée au niveau Européen) de la Convention de Berne.