Haut de page

Photothèque
Sonothèque
Bibliothèque
Saisir vos observations
L'espèce du mois

Le Sureau noir

Arbuste étonnant aux multiples fonctions. Voyons ce familier mal connu...

Espèce du mois
Lire la suite...
Photothèque Sonothèque Bibliothèque Saisir vos observations L'espèce du mois
Enquête moineau

> Présentation

> Pourquoi cette enquête ?

> Méthodologie

> Premières constatations

> Comment participer ?

> Les résultats sur 5 ans

> Les mesures à prendre

Enquête Moineaux domestiques à Paris

Pourquoi ?

 

Une forte diminution des effectifs

L'espèce a vu ses effectifs fortement diminuer dans les dernière décennies du XXe siècle dans plusieurs grandes villes d'Europe : aux Pays-Bas, en Grande-Bretagne, en Belgique, en Italie, en Finlande et en Allemagne.  La tendance au déclin au niveau européen semble plus faible en France. En 2001, le Muséum national d'histoire naturelle constatait une diminution de 7% de la population de moineaux domestiques en France après une relative stabilité par rapport aux baisses constatées dans les pays nordiques.
Après les études faites en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, les Belges ont lancé une enquête similaire en 2002.
La CSO, association ornithologique tchèque, a élu le Moineau domestique "oiseau de l'année 2003" puisque les effectifs ont chuté de 40 % dans les grandes villes de ce pays depuis le début des années 80.

Les données sur les variations d'effectif sont très disparates car la banalité de cette espèce n'a pas poussé beaucoup d'ornithologues à étudier leurs populations.
Les données les plus précises viennent de Grande-Bretagne : au niveau du pays entier, la baisse a été estimée à 62 % entre 1970 et 1999. A Londres, des comptages montrent une chute importante depuis 1925, chute qui s'est accélérée dans les années 70 pour devenir catastrophique depuis 1990.
Pour le reste de l'Europe, une baisse importante a été notée à Hambourg (50 % en 30 ans en moyenne), à Prague (60 % en 20 ans), en Finlande (60 % en 25 ans).

Une espèce commune, mais peu étudiée

Actuellement à Paris, nous ne connaissons pas les effectifs du Moineau domestique, ni l'évolution de la population. En effet, malgré son caractère anthropophile, cette espèce a, ici aussi, été peu étudiée.