Haut de page

Photothèque
Sonothèque
Bibliothèque
Saisir vos observations
L'espèce du mois

Le Pouillot véloce

Tellement rapide qu'on n'a pas eu le temps de l'intercepter... Allons le découvrir en totalité...

Espèce du mois
Lire la suite...
Photothèque Sonothèque Bibliothèque Saisir vos observations L'espèce du mois
Faucons

> Une richesse de la nature

> Qui est le Faucon crécerelle ?

> Les sites que le crécerelle apprécie

> En vidéo, les scènes de la vie quotidienne

> Sites de nidification dans Paris

> L'animation grand public

> Participez au suivi des sites de nidification

Qui est le Faucon crécerelle ?

Le Faucon crécerelle est le rapace d'Europe le plus commun. On le rencontre souvent à la campagne, du bord de la mer à la montagne, jusqu'à une altitude de 2500 mètres. Grâce à ses facultés d'adaptation, il s'installe même au cœur des villes, comme à Paris.

faucon

Photo © Jean Hénon / Corif

faucon

Photo © Jean Hénon / Corif

Au-dessus des champs, des talus, le long des autoroutes, il est assez fréquent d'observer ce petit rapace faisant un vol stationnaire, face au vent, appelé vol "en Saint-Esprit". Le Faucon crécerelle utilise ainsi sa technique de chasse favorite : pendant de longues minutes, comme suspendu à un fil en plein ciel, il se maintient sur place face au vent, en battant des ailes plus ou moins rapidement pour observer minutieusement son territoire de chasse.

De petite taille (34 cm, de la pointe du bec à la pointe de la queue), il se nourrit ordinairement de rongeurs, campagnols en particulier, mais aussi de gros insectes, sauterelles, coléoptères capturés à terre.
A Paris, il chasse au-dessus des parcs, des jardins, des pelouses, des bois périphériques. Les moineaux domestiques comptent, dans ces conditions, pour 1/3 de son régime alimentaire.

Courant mars et avril, il choisit l'emplacement de son nid, sur une corniche rocheuse, dans un ancien nid de corneille noire ou de pie, dans un trou d'arbre. A Paris, il recherche des bâtiments élevés disposant de trous inaccessibles comme les trous de boulins de Notre-Dame de Paris (cavités laissées par les échafaudages utilisés lors de la construction du monument).

Une longue éducation

La femelle pond de 4 à 6 œufs, qu'elle couve durant une trentaine de jours. Les jeunes sont nourris avec les proies rapportées par le mâle et dépecées par la femelle. Ils s'envolent dans le cours de leur cinquième semaine. Ils resteront plus d'un mois encore avec leurs parents qui procèderont alors à leur "éducation" (vol, chasse).

Les Faucons crécerelles d'Ile-de-France sont généralement sédentaires, mais les populations nordiques migrent loin vers le sud, certains individus gagnant l'Afrique du Nord et mme l'Afrique Noire.

Le mâle se reconnaît à la couleur grise de sa tête et de sa queue. Celle-ci présente une unique barre noire à son extrémité. La femelle est uniformément brune rayée de noir (sa queue présente plusieurs barres noires, ce qui permet souvent de déterminer le sexe de l'oiseau lorsqu'on le voit en vol, de dessous). Les jeunes, comme souvent chez les oiseaux, ressemblent à la femelle, plus discrète.